Pont de Mistissini

Passe Uupaachikus

  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photos : Stantec
  • Photo : Stantec
  • Photo : Stantec

Conçu pour la communauté crie de Mistissini, ce pont de 160 m de long et de 9,5 m de largeur traverse la passe Uupaachikus, dans le Nord-du-Québec. Compte tenu des enjeux environnementaux, de durabilité et d’approvisionnement en matériaux, les concepteurs ont proposé de réaliser le pont avec une structure en bois lamellé-collé à arches semi-continues, une solution qui s’est également avérée compétitive sur le plan économique.


Le concept du pont en bois de Mistissini comporte plusieurs innovations techniques. Il est divisé en quatre travées de 37, 43, 43 et 37 m. Au-dessus de chaque pilier, une structure en porte-à-faux, composée d’une membrure supérieure horizontale et de contrefiches en arche, permet de réduire la portée intérieure des travées. Les poutres horizontales et les arches ont été intercalés pour faciliter l’assemblage avec les poutres droites qui portent entre ces structures. La configuration de ce système structural a permis de limiter l’ensemble des éléments en bois lamellé-collé à une longueur maximale de 24 m, soit la limite imposée par la production en usine et le transport. Ayant un rayon intérieur de 10,8 m, les arches ont facilement pu être avec fabriquées à l’aide de lamelles standards de 38 mm. 


Le partage des portées équilibre les efforts entre les poutres et les arches et limite les flèches du pont. Les dimensions choisies et l’utilisation d’arches permettent également le passage d’hydravions sous le pont. Le bois subissant peu de dilatation thermique, aucun joint d’expansion ne fut nécessaire sur la longueur du pont.


Le tablier est composé de panneaux en bois lamellé-collé. Le chasse-roue et le trottoir du pont, également en bois, sont tous deux recouverts d’un revêtement en acier pour les protéger des intempéries et des équipements de déneigement. 


Le coût global du projet s’élève à 8,6 M$. En tout, près de 1 150 m3 de bois ont été utilisés.