Cecobois

Elle se définit comme étant un assemblage horizontal ou vertical, avec ou sans degré de résistance au feu, destiné à retarder la propagation de l'incendie.

Il ne faut pas confondre "séparation coupe-feu" et "coupe-feu", où cette dernière est plutôt un matériau, un composant ou un système utilisé pour remplir un vide entre des séparations coupe-feu et d'autres ensembles de construction ou autour de certains éléments qui pénètrent entièrement ou partiellement des séparations coupe-feu, afin de réduire la propagation des flammes et de la fumée tout en maintenant son intégrité de séparation coupe-feu. Les coupe-feu comprennent les systèmes homologués exclusifs et certains matériaux génériques de construction décrits dans les Codes du bâtiment.

Dans un entre-toit par exemple (aussi appelé vide de construction horizontal), en absence de gicleurs, le CNB exige de compartimenter les aires dépassant 300 m² en revêtant certaines fermes de toit de panneau de gypse ou de contreplaqué/OSB d'au moins 12,7 mm d'épaisseur (½"). Par ailleurs, les matériaux utilisés pour diviser les vides de construction doivent être évalués selon la norme ULC S101, à l'exception des panneaux de gypse d'au moins 12,7 mm (½") dont tous les joints ont un support continu. Ainsi, une ferme auto-portante servant de coupe-feu devrait posséder des éléments non structuraux de bois afin de fournir le clouage adéquat au périmètre des panneaux de gypse ou de tout autre matériau servant de coupe-feu (le rapport d'évaluation de la séparation coupe-feu décrit habituellement le clouage requis). De plus amples informations sur la performance incendie des fermes légères en bois peuvent être obtenues par le Wood Truss Council of America (WTCA).