Cecobois

Les règles de classification des bâtiments sont données à la sous-section 3.1.2 de la division B du CNB 2005. Cette classification se fait selon l’usage principal, la hauteur et l’aire de bâtiment. D’autres facteurs tels que le nombre de façades sur rue pour l’accès aux services d’incendie et l’utilisation ou non d’un système de protection incendie (gicleurs) influenceront également les exigences prescriptives du CNB. Le classement des bâtiments selon l’usage principal se trouve au tableau 3.1.2.1 de la division B du CNB et est représenté dans le tableau ci-dessous. Ce classement est le point de départ de la détermination des autres exigences de la partie 3 s’appliquant au bâtiment.

De plus, on y trouve à la section 3.1 de la division B plusieurs renseignements portant entre autres sur la construction combustible (sous-section 3.1.4), la construction en gros bois d’œuvre (articles 3.1.4.5 et 3.1.4.6), la construction incombustible (sous-section 3.1.5), le degré de résistance au feu (sous-section 3.1.7), les séparations coupe-feu (sous-section 3.1.8) et les murs coupe-feu (3.1.10).

Usage du bâtiment

Selon le CNB, l’usage du bâtiment est l’utilisation réelle ou prévue d’un bâtiment, ou d’une partie de bâtiment, pour abriter ou recevoir des personnes, des animaux ou des choses.

Tout bâtiment ou toute partie d’un bâtiment doit être classé selon l’usage principal conformément au CNB. Il est important de bien comprendre la différence entre l’usage et l’usage principal. L’usage principal se veut comme l’usage dominant, réel ou prévu d’un bâtiment ou d’une partie de bâtiment, et qui comprend tout usage secondaire qui en fait intégralement partie.

Classement des usages principaux selon le CNB 2005
Groupe Division Définition Exemples
A 1 Établissements de réunion destinés à la production et à la présentation d'arts du spectacle Cinémas, opéras, salles de spectacles
2 Établissements de réunion qui ne figurent dans aucune autre division du groupe A Auditoriums, bibliothèques, gares de voyageurs, restaurants, gymnases, salles communautaires ou de conférence
3 Établissements de réunion de type aréna destinés ou non à être utilisé occasionnellement pour des foires commerciales et des expositions Arénas, patinoires, piscines intérieures avec ou sans aires pour spectateurs assis
4 Établissements de réunion où les occupants sont rassemblés en plein air Gradins, stades, tribunes
B 1 Établissements de soins ou de détention dans lesquels des personnes ne peuvent se mettre à l'abri du danger en raison de mesures de sécurité qui échappent à leur contrôle Hôpitaux psychiatriques, postes de police avec locaux de détention, pénitenciers, prisons
2 Établissements de soins ou de détention abritant des personnes qui nécessitent des soins spéciaux ou des traitements en raison de leur état physique ou mental Hôpitaux, maisons de convalescence, centre d'hébergement pour enfants, orphelinats
C - Habitations Appartements, hôtels, motels, internats
D - Établissements d'affaires Banques, bureaux, salons de beauté, postes de police sans locaux de détention
E - Établissements commerciaux Boutiques, grands magasins, supermarchés
F 1 Établissements industriels à risques élevés Distilleries, usines de recyclage du papier
2 Établissements industriels à risques moyens Ateliers, entrepôts, garages de réparation, casernes, hangars d'aéronefs, stations-services, laboratoires
3 Établissements industriels à faibles risques Centrales électriques, garages de stationnement, salles de vente

La sous-section 3.1 de la division B fournit également des renseignements quant aux exigences relatives aux combinaisons d’usages principaux (article 3.1.2.1), aux combinaisons interdites d’usages principaux (article 3.1.3.2) et à la séparation d’usages principaux (article 3.1.3.1).

Le Guide de l’utilisateur portant sur la partie 3 du CNB 1995 et le manuel sur la sécurité incendie du Conseil canadien du bois fournissent plusieurs informations supplémentaires relativement au concept d’usage du bâtiment.


Hauteur du bâtiment

Puisque les exigences de sécurité incendie dépend des dimensions du bâtiment, dont la hauteur du bâtiment, il est important de comprendre également cette notion de hauteur.

Selon le CNB, la hauteur de bâtiment se définit comme le nombre d’étages compris entre le plancher du 1er étage et le toit, le 1er étage se trouvant l’étage le plus élevé dont le plancher se trouve à au plus 2 m du niveau moyen du sol.

Le Guide de l’utilisateur portant sur la partie 3 du CNB 1995 et le manuel sur la sécurité incendie du Conseil canadien du bois fournissent plusieurs informations supplémentaires relativement au concept de hauteur de bâtiment.


Aire de bâtiment

L’aire de bâtiment faisant aussi partie des critères influençant les exigences de sécurité incendie, ce critère doit également être bien compris.

Selon le CNB, l’aire du bâtiment est la plus grande surface horizontale du bâtiment au-dessus du niveau moyen du sol, calculée entre les faces externes des murs extérieurs ou à partir de la face externe des murs extérieurs jusqu’à l’axe des murs coupe-feu. Un emploi judicieux de ces derniers permet alors d’accroître la superficie « globale » d’un bâtiment puisque, selon cette définition, l’aire de chaque partie du bâtiment séparée par un mur coupe-feu peut être considérée comme un bâtiment distinct. L’emploi de murs coupe-feu peut ainsi faire la différence entre une construction incombustible exigée ou une construction combustible autorisée, ainsi que sur le degré de résistance au feu requis pour les éléments structuraux.

Le Guide de l’utilisateur portant sur la partie 3 du CNB 1995 et le manuel sur la sécurité incendie du Conseil canadien du bois fournissent plusieurs informations supplémentaires relativement au concept d’aire de bâtiment.

Aires maximales permises par la division B du CNB 2005 pour une construction en bois
Groupe et division Façades sur rue1 Nombre d'étages Remarques
Avec système de gicleurs Sans système de gicleurs
1 2 3 4 1 2 3 4
A-1 1 600 - - - - - - - Sous réserve de 3.2.2.16(2). GBO(3) seulement.
1 300 - - - - - - - Nombre de personnes ≤ 300.
A-2 1 4 800 2 400 - - 1 600 800 - - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 4 800 2 400 - - 2 000 1 000 - -
3 4 800 2 400 - - 2 400 1 200 - -
A-3 1 7 200 - - - 2 400 - - - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 7 200 - - - 3 000 - - -
3 7 200 - - - 3 600 - - -
A-4 1 - - - - - - - - Toits, arcs et poteaux peuvent être en GBO.
B-1 1 - - - - - - - - Sous réserve de 3.2.2.16.
B-2 1 2 400 1 600 - - - - - - Sous réserve de 3.2.2.16.
C 1 7 200 3 600 2 400 1 800 2 400 1 200 800 - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 7 200 3 600 2 400 1 800 3 000 1 500 1 000 -
3 7 200 3 600 2 400 1 800 3 600 1 800 1 200 -
D 1 14 400 7 200 4 800 3 600 4 800 2 400 1 600 - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 14 400 7 200 4 800 3 600 6 000 3 000 2 000 -
3 14 400 7 200 4 800 3 600 7 200 3 600 2 400 -
E 1 7 200 3 600 2 400 1 800 1 500 1 200 800 - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 7 200 3 600 2 400 1 800 1 500 1 500 1 000 -
3 7 200 3 600 2 400 1 800 1 500 1 500 1 500 -
F-1 1 3 600 1 800 1 200 - - - - - GBO seulement.
1 2 400 1 200 - - 800 - - -  
F-2 1 9 600 4 800 3 200 2 400 1 500 1 500 1 070 - Sous réserve de 3.2.2.16.
2 9 600 4 800 3 200 2 400 1 500 1 500 1 340 -
3 9 600 4 800 3 200 2 400 1 500 1 500 1 500 -
F-3 1 14 400 7 200 4 800 3 600 4 800 2 400 1 600 1 200 Sous réserve de 3.2.2.16.    
2 14 400 7 200 4 800 3 600 6 000 3 000 2 000 1 500
3 14 400 7 200 4 800 3 600 7 200 3 600 2 400 1 800

Note − Le tableau ci-dessus indique les limites maximales selon le groupe et la division du bâtiment, le nombre d'étages, le nombre de façades sur rue et si le bâtiment est entièrement protégé par gicleurs ou non. Il est important de se référer aux articles de la partie 3 de la division B du CNB afin d'obtenir les véritables limites de superficies et les exigences de sécurité incendie pour un projet donné.

  • (1) Tous les bâtiments doivent avoir au moins une façade sur rue.
  • (2) Se référer à la section portant sur la construction en gros bois d'oeuvre (lien vers nouvelles page) afin d'obtenir de plus amples informations sur l'article 3.2.2.16.
  • (3) GBO désigne une construction en gros bois d'oeuvre, en lamellé-collé ou en PSL conformément au CNB 2005.
  • (4) DRF désigne le dégré de résistance au feu (lien vers nouvelles page) requis conformément à la partie 3 de la division B du CNB 2005.