Cecobois

Calculatrice de poutrelles de bois en I disponible en ligne.

Une poutrelle en I est composée de deux semelles parallèles faites de bois jointé structural de 2x3 et 2x4 ou de bois composite (LVL, LSL). Les semelles qui sont offertes dans un grand choix de sections transversales sont reliées entre elles par une âme formée d'un panneau en OSB de 9,5 mm (⅜") d'épaisseur et parfois 11,1 mm (7/16"). Les semelles sont collées à l'âme sur la face large ou parfois sur le chant par le biais d'un assemblage breveté. L'âme provient généralement d'un panneau amélioré en OSB propre à chaque manufacturier de poutrelles et est identifiée par l'inscription « Web Stock ». Les joints verticaux encollés des panneaux sont soit en biseau, à mi-bois ou à rainures et languettes.

Les produits sont offerts à partir d'un stock dont les hauteurs les plus courantes sont 241 mm (9½"), 302 mm (11⅞"), 356 mm (14") et 406 mm (16"). Certains fabricants produisent des poutrelles allant jusqu'à 610 mm (24") de hauteur. Les pièces, en longueurs paires et parfois impaires, varient généralement de 3,6 à 11 m (12' à 36') et peuvent atteindre 14,6 m (48’) et plus. Leur principal avantage est de pouvoir être coupées au chantier aux dimensions exactes requises. Elles peuvent aussi être utilisées en portées continues pour accélérer la pose au chantier. L'âme peut être percée selon les instructions du fabricant pour permettre le passage de gaines et de conduits, en particulier dans le tiers central des portées où l’effort de cisaillement est faible. Pour contrer le phénomène des vibrations de plancher qui apparaît parfois lorsqu'on utilise les portées maximums des tableaux publiés, il faut recourir à un système de blocages fait de une ou plusieurs rangées de bouts de poutrelles en I fixées entre les poutrelles près de l'axe central de la portée. À ce sujet, le critère de vibration utilisé pour les poutrelles en I doit être conforme à celui du Centre canadien de matériaux de construction (CCMC). Ce critère est différent de celui prescrit à l’article A-9.23.4.2.2) de l’annexe A de la division B du Code national du bâtiment 2005 pour les solives de bois de sciage traditionnels.

Les poutrelles en I sont évaluées par le CCMC qui les inscrit à son répertoire après démonstration de leur conformité aux exigences du guide technique CCMC et à la norme ASTM D5055. Les manufacturiers doivent également adhérer à un programme d'assurance qualité supervisé par une firme d'inspection externe telle que APA ou Intertek Testing Services.