Cinquième étage, édifice Complan

Québec

Projet gagnant

Québec (Cecobois)

  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photo : © Stéphane Groleau
  • Photo : © Stéphane Groleau

Situé à l’entrée de Québec, le projet de siège social de l’édifice Complan, constitue une première au pays. L’ajout d’un cinquième étage en bois d’ingénierie offre une solution novatrice, pratique et économique pour surélever les édifices en zone urbaine plus dense.

Jamais auparavant n’avait-on superposé un étage en bois d’ingénierie – considéré combustible – à une structure en béton – incombustible – de quatre étages, âgée de plus de 30 ans et non giclée. Comme la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) n’autorise normalement pas l’érection d’immeubles de plus de quatre étages avec des éléments porteurs en matériaux combustibles au moment de la construction, une solution de rechange a dû être présentée, conformément aux exigences concernant l’incombustibilité. Entre autres, le retrait de 1,2 m du rebord limite la propagation potentielle d’un feu survenant aux étages inférieurs. De même, que l’utilisation des colonnes, poutres principales, solives et platelages en bois lamellé-collé offre de nombreux avantages telle une stabilité structurelle plus grande que l’acier en cas de feu.

Le concept structural utilisé est un agencement simple de poutres et colonnes en bois lamellé-collé taillé en forme de losange. Quatre fois plus léger que le béton, le bois s’est avéré tout indiqué pour minimiser la charge que représente l’ajout d’un étage sur la structure existante. La disposition en empilement a permis de limiter le nombre et la complexité des attaches. Ce système a permis de réduire de 25 % le coût de la structure.

Plus de 342 000 $ ont été attribués aux différentes composantes structurales, sur un budget global de 2,2 M$.

Projet gagnant Québec (Cecobois)

  • Design intérieur

Nordic Structures
Conseil de l'industrie forestière du Québec