• Merci aux partenaires du Mont Réel

     

    Cecobois tient à remercier tous les partenaires qui ont participé au projet du Mont Réel qui fut inauguré samedi dernier à Montréal.

     

    La structure du Mont Réel a pu être réalisée grâce au généreux soutien de plusieurs compagnies québécoises spécialisées dans les produits et la construction en bois. Ces compagnies se sont mobilisées autour de ce projet pour promouvoir les produits du bois du Québec. Nous souhaitons remercier particulièrement nos partenaires majeurs qui ont rendu ce projet possible:

     

    Conseil de l’industrie forestière du Québec, Cecobois, Structure Fusion, Techno Pieux, Sansin, Cadwork, Nordic Structures, EACOM, Forex, Charpentes Montmorency, Art Massif, Les Constructions FGP, KWP, Groupe Rémabec, Groupe Crête, Uniboard Canada, BMR, MiTek, Makita et MyTiCon.

  • Kengo Kuma veut remplacer le béton par le bois

     

    Dans une entrevue accordée à l’Agence France-Presse lors de son passage à Paris, le célèbre architecte japonais Kengo Kuma, sélectionné pour superviser le nouveau stade olympique de Tokyo, a affirmé vouloir fusionner l’architecture avec la nature dans ses projets. Une démarche qui, pour lui, nécessite de substituer le béton en réintroduisant le bois dans les grands centres urbains.

  • 10 géants de bois à découvrir

     

    Les édifices en bois gagnent non seulement en hauteur, mais également en nombre, tellement qu’il peut être difficile de suivre quel projet détient actuellement le record du plus haut sommet. Heureusement, le site Mother Nature Network a dressé une liste de 10 géants du bois à surveiller pour les années à venir.

  • 13 raisons de choisir le bois

     

    La firme britannique Koru Architects présente, sur son site Web, 13 bonnes raisons de choisir le bois comme matériau de construction.

     

    Parmi les raisons énumérées, on retrouve notamment la séquestration du carbone, le fabile coût énergétique, le caractère renouvelable de la ressource, la durabilité et la facilité d’entretien, l’esthétisme, la rapidité de construction, la polyvalence du matériau et bien plus encore. À découvrir!

  • Un complexe aquatique en bois à Saint-Nicolas

     

    La Ville de Lévis a dévoilé les maquettes de son futur complexe aquatique multifonctionnel qui ouvrira ses portes dans le secteur Saint-Nicolas en 2019. Ce bâtiment, qui représente le plus gros chantier public de Lévis, sera construit essentiellement en bois massif.

     

    C’est la Ville qui a demandé l’intégration du bois dans les plans du complexe, et la firme d’architecture ABCP, conceptrice du bâtiment, a répondu à la demande. « On a tout fait pour intégrer le bois en signe de solidarité envers nos producteurs québécois qui, à notre avis, sont traités injustement dans la situation actuelle », a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en faisant référence à l’imposition des droits compensateurs par les États-Unis aux entreprises canadiennes du bois d’œuvre.

  • Place des Canotiers : une réalisation d'envergure pour Bois Hamel

     

    Le mur de bois artefact de la nouvelle place des Canotiers dans le Vieux-Port en met indéniablement plein la vue aux passants de la ville de Québec. Réalisé par Bois Hamel, ce mur en cèdre rouge, inspiré des quais de bois du XIXe siècle, constitue l’un des plus importants contrats de la compagnie de Saint-Éphrem depuis ses débuts en 2010.

     

    Spécialisée, notamment, dans la conception de structures en bois massif, l’entreprise Bois Hamel a toutes les raisons d’être fière. En effet, Nicolas Hamel, président de la société, affirme que son équipe s’est surpassée dans ce projet, relevant haut la main les défis associés à la complexité du travail et aux les délais serrés pour la production, le transport et l’installation du mur. Il aura fallu près de 3000 heures de travail en usine pour réaliser ce projet, ce qui correspond à huit semaines de production intense.

  • Nouveau record de hauteur pour un édifice à bureaux en bois en Australie

     

    La ville de Brisbane en Australie accueillera bientôt le 5 King Street, un nouveau bâtiment qui se méritera le record du plus haut édifice à bureaux en bois au monde.

     

    Une fois complétée, en 2018, cette tour de 10 étages atteindra 52 m de hauteur, dont 45 m seront faits en bois lamellé-croisé (CLT).

     

    Selon Chris Ammundsen, l’ingénieur structural principal de Aurecon derrière le 5 King Street, l’utilisation du bois comme élément structural principal a engendré de nombreuses questions durant le processus de conception du bâtiment, par exemple :  comment minimiser les risques d’attaques à la tronçonneuse?

     

    Blague à part, il affirme que les bâtiments de grande hauteur en CLT sont de plus en plus populaires en raison de leurs bénéfices sur l’environnement et sur la santé, de leur légèreté, de leur efficacité énergétique et de leur rapidité de construction.

  • Début de l’atelier de construction collaboratif du Mont Réel

     

    Lundi le 26 juin dernier marquait le lancement officiel de l’atelier de construction collaboratif du Mont Réel à Montréal.

     

    Le Mont Réel, inspiré par le Parc du mont Royal, est un projet franco-allemand réunissant des architectes, designers, médiateurs culturels, artistes et participants d’Allemagne, de France et du Québec afin d’ériger collectivement une gigantesque montagne en bois, offrant ainsi « un lieu de rencontre pour les communautés avoisinantes et un laboratoire in situ pour expérimenter la (bio)diversité urbaine ». Cecobois est fier d'être partenaire de ce projet unique en son genre.

  • Loggia remporte le prix spécial Cecobois aux Prix Habitat Design 2017

     

    Notre équipe tient à féliciter les industries Bonneville et LSR GesDev pour le prestigieux prix spécial Cecobois remporté lors de la cérémonie des Prix Habitat Design mardi soir, soulignant l’excellence du projet Loggia.

     

    Le prix Cecobois vise à mettre en valeur les avantages et les innovations dans la construction en bois et il ne fait aucun doute que ce projet unique méritait cet honneur. En effet, la première phase du projet résidentiel Loggia, situé à Saint-Lambert, constitue le tout premier bâtiment modulaire de six étages à la structure en bois à être construit au Canada. Il est composé de 78 modules entièrement construits en usine qui ont été assemblés en 5 jours seulement.

  • 5 étages en bois dans le quartier Symbiocité à La Prairie

     

    Un immeuble de 5 étages à ossature légère en bois est actuellement en construction dans le cadre du projet Symbiocité, un nouveau quartier domiciliaire à La Prairie situé en bordure du Parc de conservation du marais.

     

    Le bâtiment de 5 étages est un immeuble en copropriété avec ascenseur dont la structure en ossature légère en bois repose sur une dalle de transfert et des fondations en béton. Une fois terminé, ce projet d’une superficie totale de 460,3 m² par étage comportera 21 unités de logement. Deux bâtiments de 5 étages et un bâtiment de 6 étages sont également prévus pour l’année 2017.

     

  • Metsä Wood lance le projet « Open Source Wood »

     

     

    Metsä Wood, un fournisseur de bois dans l’industrie de la construction en Europe, vient de lancer un projet d’innovation ouverte ayant comme objectif de faciliter et d’accélérer la progression de la construction en bois à grande échelle.

     

    «L’initiative “Open source Wood” de Metsä Wood est un appel en direction des architectes, des concepteurs et des ingénieurs pour qu’ils unissent leurs forces, partagent les innovations et apportent leurs connaissances concernant la construction en bois modulaire à grande échelle», peut-on lire sur leur site web.

     

    «En créant une plate-forme d’innovation ouverte autour de la construction en bois modulaire, Metsä Wood a pour objectif de connecter le secteur de la construction en bois local avec les connaissances mondiales dans ce domaine, afin de faciliter la collaboration et la croissance.»

  • WOODRISE : Appels de candidatures pour des bourses LOJIQ

     

    Les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) ont mis en ligne deux appels de candidatures pour des bourses qui seront remises dans le cadre de la mission économique de Bordeaux en France dans le secteur de la construction en bois qui se déroulera en septembre.

     

    Les bourses sont réparties en deux catégories. L’une s’adresse aux entrepreneurs de 18 à 35 ans et vise à faciliter la participation à la mission, alors que l’autre s’adresse aux étudiants ou finissants de programmes d’études et vise la participation au programme de Mentorat d’affaires internationales (MAI) lors de cette même mission. Au total, jusqu’à 7 bourses seront remises aux candidats sélectionnés.

  • Le CBDCa lance la première Norme du bâtiment à carbone zéro au Canada

     

    Le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) vient de lancer un nouveau cadre de référence visant à faciliter et à accélérer la transition vers des bâtiments à zéro émission de carbone.

     

    Cette nouvelle norme [...] résulte d’un projet-pilote d’une durée de 2 ans (toujours en cours), dans lequel 16 bâtiments, en rénovation ou en construction, ont été sélectionnés à travers le pays en fonction de leur exemplarité en matière de carboneutralité.

     

    Parmi les bâtiments sélectionnés, on retrouve notamment le nouveau siège social de l’Office de protection de la nature de Toronto, un bâtiment à ossature en bois de 6 étages, ainsi que la nouvelle école primaire Curé-Paquin, un bâtiment en bois local à Saint-Eustache dont la fin des travaux est prévue pour l’automne 2018.

  • Microbrasserie de la Côte-du-Sud : le bois au cœur du projet

     

    Art Massif travaille actuellement sur la Microbrasserie de la Côte-du-Sud, un bâtiment tout en bois constituant le second projet de l’entreprise à Montmagny.

     

    Connue pour son expertise en structures de bois lamellé-collé, Art Massif a utilisé « la technique de construction à poutres et poteaux assemblés par joints en acier pour les structures commerciales et industrielles » dans ce projet. « Cette façon de faire permet des constructions d’une durabilité, d’une stabilité et d’une solidité incomparables » peut-on lire dans un article du Placoteux.

     

    Le bâtiment de deux étages comprendra une salle de brassage, un entrepôt, une chambre froide, une boutique, des bureaux administratifs ainsi qu’un pub à l’étage et une terrasse pouvant accueillir 76 personnes.

  • Une nouvelle publication pour Cecobois

     

    Cecobois a mis en ligne une nouvelle publication technique sur le thème des cages d’escalier d’issue de construction incombustible pour les bâtiments de moyenne hauteur à ossature légère en bois.

     

    L' objectif de cette fiche technique est d'apporter une aide aux professionnels en plus d'être une source pertinente de renseignements pour les constructeurs.

  • Du bois et de la brique au menu pour le Grand marché public de Québec

     

    Jeudi dernier, la Ville de Québec a dévoilé le concept de son futur Grand marché public qui sera établi sur le site d’ExpoCité dans le Pavillon du commerce. Pour accompagner la brique du pavillon, c’est le bois qui a été retenu comme matériau de prédilection par l’architecte Pierre Thibault.

     

    « Il aimait bien la matière première du bâtiment patrimonial qu’est le Pavillon du commerce, sa structure, la lumière qu’il a décuplée. Pour côtoyer la brique, il a privilégié du bois, “du bois québécois”, qui apportera de la chaleur aux lieux même pendant la saison froide », peut-on lire dans un article publié par Le Soleil à cet effet. 

     

    L’intérieur du Grand marché public sera construit sur le modèle d’un village, avec une place centrale, une rue principale sur laquelle logeront les commerces permanents et des rues secondaires. De grandes portes-fenêtres s’ouvriront sur l’extérieur, où des terrasses et des jeux pour enfants seront installés.

  • Un premier bâtiment de grande hauteur en bois pour les États-Unis

     

    La ville de Portland aura bientôt l’honneur d’accueillir le tout premier bâtiment de grande hauteur en bois lamellé-croisé (CLT) aux États-Unis. En effet, le Framework Building, un bâtiment de 12 étages conçu par la firme LEVER Architecture, a récemment obtenu son permis de construction.

     

    Pour recevoir cette autorisation, le bâtiment a dû être soumis à une série de tests évaluant sa performance en matière de sécurité incendie, d’acoustique et de résistance séismique, afin de démontrer que le matériau bois répond aux standards actuels de sécurité et de durabilité. Rappelons qu’ici même, au Québec, le projet en bois de 12 étages Origine a complété une série de tests semblables afin de pouvoir poursuivre sa construction dans l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres.

     

    Le Framework Building visera à promouvoir des pratiques durables, économiques et écologiques en matière de construction. Le bâtiment comptera 5 étages de bureaux, ainsi que 60 unités de logements abordables. Le début des travaux est prévu pour l’automne 2017.

  • Mise en place d’un programme de classification des bois modifiés thermiquement par le CIFQ

     

    Le CIFQ a récemment mis en place un programme de classification des bois modifiés thermiquement. Il s’agit d’une grille de classement développée par FPInnovations en collaboration avec les producteurs de bois modifiés thermiquement et Cecobois afin d’aider le consommateur à s’assurer que le bois modifié thermiquement a reçu le traitement approprié en fonction de son usage final prévu.

     

     « Le programme de classification des bois modifiés thermiquement repose sur des mesures en laboratoire de propriétés sélectionnées et ensuite, en fonction des résultats, en la classification des bois selon une grille de classement comprenant quatre classes », peut-on lire sur le site internet du CIFQ. « Les essais requis en laboratoire pour qualifier la production des différents producteurs selon les quatre classes de la grille sont les suivants :

    • Résistance à la dégradation fongique
    • Couleur
    • Stabilité dimensionnelle (retrait et gonflement tangentiel)
    • Résistance à l’abrasion ».

     

    À ce jour, trois entreprises du Québec ont adhéré au programme : 9200-4746 Québec inc. (Torréfaction Plus), Groupe Lebel — Cacouna et Torrexpert.

  • Vancouver accueillera la plus grande tour résidentielle à la structure hybride au monde

     

    Vancouver se prépare à accueillir la Terrace House, la plus grande tour résidentielle hybride au monde dont la structure alliera à la fois le bois, le béton et l’acier.

     

    Ce bâtiment de 19 étages, un de plus que le Brock Commons, est un concept proposé par la firme d’architecture japonaise Shigeru Ban et se veut un hommage au travail de l’architecte canadien Arthur Erickson. La Terrace House sera d’ailleurs construite juste à côté du bâtiment Evergreen, conçu par Erickson, et ses détails architecturaux s’harmoniseront avec la tour voisine.

     

    Une fois complétée, la Terrace House atteindra 71 mètres de hauteur, prenant la tête dans la course au bâtiment en bois le plus haut de la planète. 

  • La CSBF fait figure de proue dans la construction en bois dans les écoles

     

    La semaine dernière, le Journal La Nouvelle Union publiait un article fort intéressant sur l’expérience de la commission scolaire des Bois-Francs (CSBF) concernant l’utilisation du matériau bois dans la construction et la rénovation des écoles.

     

    Dans cet article, une entrevue avec M. Frédéric Gagnon, directeur du service des ressources informatiques et matérielles de la CSBF, met en lumière les nombreux avantages de l’utilisation du bois dans les écoles, notamment pour ses propriétés écologiques, économiques et esthétiques. 

     

    Frédéric Gagnon affirme également qu’en construction ou en rénovation des écoles, il faut penser « bois » dès le départ. Pour la commission scolaire des Bois-Francs, il s’agit là d’une histoire de tradition puisque le réflexe d’utiliser le bois comme matériau ne s’est jamais complètement perdu.