Cecobois

Une construction incombustible est un type de construction dans laquelle un certain degré de sécurité incendie est assuré grâce à l'utilisation de matériaux incombustibles pour les éléments structuraux et autres composants. Ce type de construction exige donc l’utilisation d’éléments structuraux faits de matériaux incombustibles. La brique, le béton, le plâtre, les métaux, le verre et la pierre sont considérés comme des matériaux incombustibles. Cependant, une construction incombustible n’exclut pas l’utilisation de matériaux combustibles, mais limite plutôt leur utilisation.

Les matériaux combustibles sont fréquemment utilisés dans ce type de construction, qu'il s'agisse des menuiseries, des revêtements intérieurs de finition (lien vers nouvelles page) ou des cloisons. Les articles 3.1.5.2 à 3.1.5.21 de la division B du CNB décrivent tous les composants combustibles permis dans une construction incombustible.

À cet effet, le CNB autorise la construction de murs extérieurs non porteurs à ossature de bois selon les agencements des façades de rayonnement et du pourcentage de baies non protégées, même si une construction incombustible est exigée (articles 3.1.5.5 et 3.2.3.7). Le tableau A-5 du Guide l'utilisateur - CNB 1995 (Partie 3) indique clairement les possibilités de construction en bois de ces murs extérieurs non porteurs selon l'usage du bâtiment et se résume comme suit :

Construction des murs extérieurs non porteurs selon l'usage
(adapté du Guide de l'utilisateur - CNB 1995, partie 3)
Usage Baies non protégées permises (%) DRF mininal de la façade de rayonnement Type de constuction des murs extérieurs Revêtement extérieur
A, B, C, D et F-3 % < 10 1 h Incombustible Incombustible
10 ≤ % < 25 1 h Combustible(1) (2) ou incombustible Combustible(1) (2) ou incombustible
25 ≤ % < 100 45 min
100 Aucun
E, F-1 et F-2 % < 10 2 h Incombustible Incombustible
10 ≤ % < 25 2 h Combustible(1) (2) ou incombustible Combustible(1) ou incombustible
25 ≤ % < 100 1 h Combustible(1) (2) ou incombustible
100 Aucun
  • (1) Murs extérieurs conformes à l'article 3.1.5.5 et autorisés conformément à l'article 3.2.3.7.7) du CNB.
  • (2) Lorsqu'une construction combustible est autorisée conformément à la sous-section 3.2.2 du CNB.

De plus, l'article 3.1.5.13 du CNB autorise l'utilisation de cloisons à ossature de bois et en bois massif dans un bâtiment de construction incombustible selon diverses exigences, tel qu'illustré dans le tableau suivant:

Éléments combustibles dans les cloisons (article 3.1.5.13 du CNB)
Cloisons à ossature de bois Cloisons en bois massif (≥ 38 mm d'épaisseur)
1. Bâtiment entièrement protégé par gicleurs Aires de plancher non entièrement protégées par gicleurs Bâtiment entièrement protégé par gicleurs Aires de plancher non entièrement protégées par gicleurs
2. Bâtiment ne doit pas être du groupe B (soin ou détention)
3. n/a Ne doivent pas être des séparations coupe-feu n/a Ne doivent pas être des séparations coupe-feu
4. n/a Situées dans des compartiment résistants au feu d'au plus 600 m² n/a Situées dans des compartiment résistants au feu d'au plus 600 m²
5. Ne doivent pas être des parois d'issues ou des vides techniques verticaux n/a
6. n/a Bâtiment d'au plus 3 étages n/a n/a
7. Ne sont pas des cloisons fermant une mezzanine (article 3.2.8.1.1)a)) n/a Ne sont pas des cloisons fermant une mezzanine (article 3.2.8.1.1)a)) n/a

Finalement, les ensembles de toit et les éléments porteurs en gros bois d'œuvre sont autorisés dans la grande majorité des bâtiments devant être de combustion incombustible jusqu'à deux étages de hauteur, à condition que le bâtiment soit entièrement protégé par un réseau de gicleurs (article 3.2.2.16 de la division B).